Comment limiter les coûts d’un projet de maison ?

Vous voulez construire votre maison à moindre coût ! Voici alors quelques astuces pour économiser sans résilier sur la qualité.

Trouver la bonne superficie de terrain pour votre construction

Lorsque l’on est sur le point de devenir propriétaire, il est difficile de résister aux folies des grandeurs. Pourtant, c’est exactement ce qu’il faut faire pour réduire les coûts d’un projet de construction. Choisissez alors un terrain qui correspond à vos besoins réels et non à vos rêves.
De manière plus précise, commencez par déterminer l’espace couvert. En fonction de cela, optez pour un terrain adéquat en laissant un espace jardin raisonnable. Inutile de prendre un terrain de 600 mètres carré, si votre espace couvert ne dépasse pas les 300 m2.
Vous devez également avoir une idée -même approximative- de l’architecture générale de votre logement avant d’acquérir le terrain (plus d’informations sur ce lien). Certains styles architecturaux peuvent vous donner le même nombre de pièces dans un espace plus réduit.

Choisir des matériaux abordables

Le choix des matériaux doit être dirigé vers les produits standards et les matériaux modestes.
1- Des dimensions standards : Plutôt que de choisir du sur mesure qui, à tous les coups, sera plus coûteux, optez pour des produits de dimensions standards : des panneaux de gypse, des plaintes de plancher, des encadrements de fenêtres. Cette astuce vous permettra de réduire votre budget tout en obtenant un résultat très satisfaisant.
2- Des matériaux abordables : Préférez les blocs creux en béton au bois. En plus d’être résistant, ce matériau coûte nettement moins cher. Réservez le bois pour la finition et les séparations. Pour la toiture, les tuiles en terre cuite sont plus abordables que les autres matériaux de couverture.
Pour réaliser des économies sur les matériaux, vous devez discuter avec votre architecte. L’idée est de dépenser le moins d’argent pour la construction globale et de laisser une bonne marge pour la finition.

Maîtriser l’art de la négociation du secteur du bâtiment 

Dans un premier temps, sachez que tout se négocie : de la main d’œuvre aux matériaux. Néanmoins, ne vous jetez pas yeux fermés sur des offres alléchantes et irrationnelles. Souvent, une réduction de 40 à 60% cache un usage de matériaux non résistants. En d’autres termes, les économies réalisées au départ vous feront perdre une fortune au fil des années.
La main d’œuvre doit également être bien réfléchie. Ainsi, avant de passer à la négociation, posez-vous les bonnes questions comme :
– De combien d’ouvriers avez-vous besoin pour vos installations sanitaires ?
– Combien un monte-charge pourra-t-il vous faire économiser en terme de main d’œuvre ?
– Comment regrouper, de manière astucieuse, les différents travaux en les répertoriant ?

Ces astuces peuvent vous faire économiser des montants précieux mais aussi du temps. Vous en sortirez alors doublement gagnant !