BTP et assurance : l’indispensable couverture en cas de dommage

Les chantiers de construction impliquent des risques humains mais aussi matériels. La fin d’un chantier ne sonne pas la fin des responsabilités. Une fois le bien livré, le constructeur et/ou le maître d’œuvre demeure responsable des éventuelles dommages à venir : fissure dans le mur…

La large palette d’assurance BTP selon les besoins

Les professionnels de l’assurance proposent différentes formules comme BTP décennale et responsabilité de l’entreprise, BTP protection des biens, BTP protection flotte auto. Bien entendu des assurances spéciales permettent de couvrir des responsables ou des sites comme BTP protection dirigeant, promoteurs dommages ouvrages responsabilité civile décennale, promoteurs responsabilité civile (hors décennale), promoteurs tous risques chantier, promoteurs garantie financière d’achèvement… Pour trouver la formule adaptée, il suffit de demander conseil aux spécialistes qui cibleront rapidement votre besoin via un devis gratuit.

Focus sur l’assurance rc décennale

Cette assurance est liée à l’obligation portée par la loi Spinetta du 4 janvier 1978. Elle permet aux propriétaires d’être couvert pendant les 10 ans à venir suite à la fin de travaux ou à la livraison de l’œuvre. La période de 10 ans permet de différencier l’usure normale de vraies failles de construction. Si cette assurance est un plus pour le bénéficiaire de l’ouvrage (exemple le propriétaire d’un appartement neuf), cela demeure un vrai « poids » pour une entreprise qui devrait alors conserver des fonds suffisants durant 10 ans en cas de besoin. L’assurance rc décennale permet donc aux professionnels du BTP de ne pas porter seuls cette charge financière grâce à un système de cotisation.