Acheter des actions : comment faire fructifier votre épargne

Investir dans les actions, c’est-à-dire, les titres de propriété émanant des sociétés de capitaux, et conférant à leurs détenteurs la propriété d’une portion de leurs capitaux, est une pratique qui a actuellement le vent en poupe. Mais, comme tout investissement, les risques de perte ne sont pas écartés. Ils peuvent toutefois être minimisés selon la manière avec laquelle les actions sont achetées ou vendues. Quoi qu’il en soit, acheter des actions en ligne, ou les revendre, est à la portée de tout le monde. Si ce type d’investissement a toutes les faveurs des investisseurs, c’est parce qu’elle leur permet de fructifier leurs économies, soit en touchant des dividendes, soit en spéculant sur leurs cours.

Les dividendes issus des actions

L’actionnariat est l’objectif poursuivi par presque tous les particuliers et les institutions qui achètent les actions en bourse. Il donne lieu aux dividendes. Les dividendes des actions sont en réalité les bénéfices réalisés par une société cotée en bourse, au cours de son exercice, et qu’elle reverse à chacun des détenteurs de son capital, autrement dit, à ses actionnaires. Le paiement, qui intervient généralement à la fin de l’exercice social, peut se faire de deux manières: en numéraire et en action.Dans le premier cas de figure, le détenteur de l’action obtient une somme équivalente aux bénéfices engrangés par la société, et proportionnelle aux nombre d’actions qu’il possède.Dans le second cas de figure, la société se propose de reverser aux actionnaires, en contrepartie des bénéfices, de nouvelles actions, qui se grefferont à celles qu’ils possèdent déjà. Cette formule, beaucoup rentable pour les actionnaires sur le long terme, ne pourrait être une option envisageable que la société décote ses titres au maximum de 10% par rapport aux séances antérieures.

La spéculation boursière sur les actions

Les investisseurs, qui souhaitent faire le maximum de profits sur le cours terme, optent généralement sur la spéculation boursière sur les produits financiers, au rang desquels se trouvent les actions. Spéculer sur les actions, c’est faire des calculs relativement à la meilleure position à avoir pour obtenir une plus-value significative à l’achat ou à la vente. C’est anticiper sur les flux du marché des actions. L’achat ou la vente des actions se fait dans l’espoir que, par la suite, son prix évoluera; ce qui rendra possible la réalisation d’un gain. Cette pratique a quelques avantages importants. Elle rend possible: la vente des biens dont l’investisseur n’a pas encore la propriété; la vente des biens qu’on vient immédiatement d’acquérir et la spéculation sur des montants faramineux avec un faible montant de départ.