Les erreurs à éviter pour les managers qui veulent entreprendre

Forts de leurs expériences, les cadres ne sont pas pour autant à l’abri de la rudesse du monde entrepreneurial. Ils doivent être accompagnés de plus près durant la création de leur propre entreprise. Voici les embûches, pièges qui peuvent déstabiliser l’ex-manager devenu entrepreneur.

Prendre la décision sur un coup de tête

Ce n’est pas parce que vous passez de moment difficile au travail ou que vous subissez des frustrations professionnelles que vous êtes tenté aussitôt de travailler pour votre propre compte. La fuite et la précipitation ne font pas bon ménage au projet de création d’entreprise. Même si vos connaissances ou collègues vous encouragent dans votre initiative, seuls les mots des gens disposés à vous donner des ressources financières ou à remplir votre bon de commande comptent !

Idéaliser votre futur

Les cadres en mal d’entrepreneuriat se bousculent à ouvrir un restaurant ou à inaugurer une chambre d’hôte. La passion pour un domaine, que ce soit pour la cuisine ou la décoration ne suffit pas à en faire un métier. Il vaut mieux que vous connaissiez la réalité du terrain avant de vous lancer imprudemment dans l’aventure. Si 37% des Français souhaitent créer leur propre entreprise, la plupart d’entre eux n’ont aucune expérience de leur futur emploi.

Manque de connaissances financières et de rigueur

La moitié des porteurs de projet n’ont aucune notion en finance. Seuil de rentabilité, besoin en fonds de roulement, capacité d’autofinancement font partie des lexiques qu’ils ne connaissent pas. La majorité ignore également les chiffres d’affaires indispensables pour couvrir leurs futures charges. Cette situation explique le fait qu’un tiers des entreprises sont dissoutes au bout de trois ans. Pour que votre projet soit un succès, il faut que vous parveniez à comprendre les chiffres et les objectifs. C’est vous qui êtes en charge de piloter l’activité, assurer le suivi et tout prévoir.