Création d’entreprise : montant du capital minimum

hand-982052_960_720

Vous souhaitez créer une entreprise, mais vous vous posez la question sur le capital minimum requis pour lancer votre projet. En effet, les règlements sur l’apport personnel ont changé. Ce qui facilite la création d’une entreprise et incite les futurs entrepreneurs à concrétiser leur projet. Voici des informations qui vous sont utiles.

Créer son entreprise avec 1 euro

Si les créateurs d’entreprises choisissent de mettre sur pied une société anonyme, ils doivent prévoir une somme de 37.000 euros pour la souscription. Par contre, il suffit de 1 euro de capital minimum si l’on veut créer une SARL, EURL ou autres. Et encore plus pour les autoentrepreneurs qui ne disposent pas de bilan annuel à exposer, aucun apport ne leur est exigé. Pour rappel, le capital minimum représente la part personnelle apportée par l’initiateur du projet.

Comment déterminer le montant du capital

En général, pour déterminer la somme minimum, on prend en compte l’envergure du projet et le type d’activité. Un projet nécessitant un grand investissement matériel et humain comme un projet industriel a besoin d’un montant bien plus important que 1 euro. Il en est de même pour un créateur qui se lance dans l’achat d’un fond de commerce ou droit au bail pour son activité ou ses locaux. Par contre, un grand capital n’est pas nécessaire pour un entrepreneur exerçant un métier intellectuel.

Les enjeux du capital

C’est vrai que le capital varie d’une entreprise à une autre, mais il faut connaître qu’il peut influencer sur certaines opérations. Par exemple, pour l’obtention d’un prêt, un capital plus important facilite l’emprunt. Les banques exigent un apport personnel entre 25 % et 33 % du montant que le créateur veut emprunter. C’est la même condition pour les transactions avec les fournisseurs ou autres tiers qui se montrent plus confiants envers les entreprises disposant d’un capital important.