Le paiement par la voix : une innovation de la banque Postale

Nouveau-G_Slide_Texte1_miniature_slide_text

La sécurisation des paiements en ligne est très importante avec l’évolution des différents sites de vente à distance. Chaque site offre une sécurité optimale concernant les données bancaires de leurs clients, mais certaines failles ont quand même été décelées. Pour améliorer cela, la banque postale va mettre en place un système de confirmation vocale.

Le système de paiement à distance à reconnaissance vocale

En test depuis près de 3 ans, le système de paiement à reconnaissance vocale de la Banque Postale sera opérationnel en début d’été 2016. Conçu par la société d’ingénierie PW Consultant, il a été approuvé par la CNIL : la commission nationale de l’informatique et des libertés. Ce système appelé aussi « LBP Pay » serait un système très performant pour la sécurisation des transactions bancaires en ligne. La Banque Postale sera l’une des premières structures à utiliser ce système en France.

Une sécurité contre les usages frauduleux

Le système à reconnaissance vocale permettra de limiter et de diminuer les risques d’usages frauduleux des cartes bancaires volées ou perdues. Par un simple appel automatique, l’authentification de la personne porteuse de la carte se fera rapidement grâce à une phrase qu’elle devra répéter. Le cryptogramme d’identification ne sera délivré qu’après une authentification à 100 % de la voix du client par rapport à l’enregistrement de base pendant la souscription. La fiabilité du système se verra au fur et à mesure de son utilisation.

Le système biométrique « Apple Pay » un concurrent de taille

Pour les spécialistes, le système de paiement à reconnaissance vocale serait assez contraignant et moins facile à utiliser que les autres systèmes de protection proposés de nos jours. Le concurrent direct de ce système serait la technologie biométrique d’Apple appelé « Apple Pay ». Basé sur un système de protection utilisant les empreintes digitales grâce à l’application ID Touch, il est plus facile à utiliser et s’exécute plus rapidement que la reconnaissance vocale. Le seul souci est que le système de protection d’Apple n’a pas été validé par la CNIL.