Assurance auto : qu’en est-il d’un tiers conduisant ma voiture ?

Scooter et Transports Urbains

Quand on a une voiture, il est monnaie courante qu’on ne soit pas la seule personne à la conduire. Pour rendre service à un proche, vous êtes amené à lui prêter votre voiture. Geste certes anodin, le fait de laisser une autre personne conduire sa voiture peut avoir des répercussions sur l’assurance en cas de sinistre. Un tour sur l’assurance d’un tiers conducteur.

Contrat incluant prêt de volant : tiers conducteur assuré

Normalement, un contrat d’assurance auto assure seulement le propriétaire et sa voiture en cas d’accident. Pourtant, dans certaines polices d’assurance, l’assureur prévoit une clause de prêt de volant. Celle-ci consiste à assurer également un membre de la famille ou un proche du propriétaire conduisant la voiture. Ainsi, si en conduisant la voiture, le tiers subit un accident, il sera tout de même pris en charge par l’assurance. Il faut tout de même noter que le prêt de volant n’est que de courte durée et ne doit se faire que dans un cas exceptionnel.

Contrat d’assurance pour un conducteur exclusif

Ce cas de figure est le plus fréquent dans un contrat d’assurance automobile. Ici, seul le propriétaire du véhicule est pris en charge par l’assurance. Une clause d’exclusivité est introduite dans le contrat. Si le propriétaire prête sa voiture à un proche et que celui-ci commet un accident, les remboursements seront réduits. Sachez quand même que la clause d’exclusivité est avantageuse si vous n’êtes pas exposé à un prêt de voiture. En effet, les primes d’assurances sont moins élevées que dans les autres types de contrats d’assurance.

Contrat d’assurance multiconducteur

Ce type de contrat est l’idéal si vous avez une seule voiture pour toute la famille, mais est le plus cher. Le contrat inclut une assurance pour plusieurs personnes expressément désignées dans la police d’assurance. Ici encore, il faut faire la différence entre le conducteur principal (généralement le propriétaire) et les conducteurs occasionnels. Seul le chauffeur principal sera assujetti au paiement des primes d’assurances. D’ailleurs, le montant de la couverture en cas d’accident ne sera pas le même pour le conducteur principal et les conducteurs occasionnels.